Le sacerdoce commun de tous les baptisés

C'est tout simple : avec et par le Christ, s'en remettre au Père en toutes choses. Tout ce qui fait notre vie, est le lieu de l'approche de Dieu... Notre histoire est histoire de l'accès à Dieu. Notre vie devient le vrai temple, le temps sacré, le vrai sacrifice de la foi vécue au cœur de la charité. Ainsi c'est toute l'existence humaine qui est sacrée, tout le profane qui est sacré. Et parce que cette remise, cette confiance, cette foi, libère un chemin d'amour des autres et de soi, le sacrifice est vraiment pour nous le secret d'une vie plus humaine. C'est le but de la création, cela rend gloire à Dieu. C'est le véritable culte.

Mais si des hommes sont, par grâce, agents d'un sacrifice, ils forment un sacerdoce nouveau. Ils forment un peuple où chacun a accès à Dieu. C'est l'épître de Pierre qui l'affirme : «  vous êtes édifiés en maison spirituelle, pour constituer une sainte communauté sacerdotale » (1 Pierre 2,5). L'accès à Dieu n'est donc pas réservé à quelques-uns mais ouvert à tous. Et cet accès est tout un chemin puisque ce sont les textes les plus tardifs du Nouveau Testament qui en parlent : il a fallu le temps de comprendre.lire la suite

Anne-Marie PETITJEAN a.s. (1996)

revenir aux pages "sacerdoce"