Le travail doit-il être réduit à un gagne pain, un lieu sur lequel il n'est pas question de l'Evangile ?

L'évangélisation n'a t-elle lieu que lorsqu'on parle explicitement de Dieu ou de Jésus Christ ?

Quarante religieux et religieuses qui travaillent en milieu non confessionnel ont relu leur expérience professionnelle en compagnie d'un théologien, le jésuite Etienne Grieu.


Les quelques notes qui suivent sont largement inspirées de ses différentes interventions... lire la suite

retour à la page d'accueil Travail et Foi

Connaître l'équipe

Renseignements et inscription

nous écrireContact

 

L'Eglise et le travail...

 

 

L'opinion a été très marquée par la vague de suicides sur le lieu-même de l'entreprise. Phénomène récent, qui date de 12 ans, et qui d'après les spécialistes du travail, traduit une transformation profonde des rapports au travail.

•  Comment réagir face aux contraintes nouvelles qui apparaissent et se traduisent par une place plus grande donnée aux objectifs chiffrés et à l'évaluation ?

•  Qu'en est-il de la confiance ? Quels lieux de parole, lieux où l'on apprend à se connaître, à se faire confiance ?

•  Peut-on encore voir le travail comme un lieu qui permettra à des êtres de grandir en liberté et en créativité, de se structurer, de prendre des responsabilités, d'être simplifié au contact des autres ? Et cela, parce que chacun est appelé dans ce qu'il porte de singulier.

•  sans doute que beaucoup de personnes perçoivent confusément qu'il y a des choses qui sonnent faux, dans leur milieu de travail mais n'ont pas les moyens ni de le reconnaître de manière précise, ni de le formuler, tout simplement parce qu'il leur manque une référence autre, sur laquelle s'appuyer, afin d'émettre une critique.

Echanges calculés et relations d'alliance

Pour que l’on puisse se coordonner, cela suppose qu’on sache ce que chacun va apporter, quand, sous quelle forme, à quel prix, etc.

Chacun s’engage en fonction d’une rétribution
- en argent
- en responsabilité
- en gratification
- en honneurs
- en renommée
- en relations
- en plaisir qu’on trouve au travail...

La tradition biblique ne dit pas qu’il s’agisse de quelque chose de méprisable. Elle dit de prendre garde de ne pas confondre ce qui s’échange là avec ce qui donne la vie.

L’engagement non conditionnel vis-à-vis d’un sujet encore en devenir, en espérance, c’est le socle d’une relation d'alliance qui permet à une liberté d’éclore, un appel à exister comme être singulier.

Ce que l’Eglise gagne dans tout cela, c’est de découvrir, grandeur nature, que le champ de l’évangélisation est bien plus vaste que ce qu’on aurait pu penser à première vue : il ne s’agit pas seulement de confesser le Christ comme messie et sauveur, mais de reconnaître comment sa Bonne Nouvelle touche toutes les zones de notre existence.