Ce mot est difficile ? mystérieux, ? quelque peu abstrait ?


« Je ne peux parler du sacerdoce sans penser ni me référer à quelqu’un et ce quelqu’un est Jésus.
Jésus, UN parmi nous, de notre monde, mais pas n’importe quel UN. Envoyé de Dieu le Père, Il prend racine dans notre humanité : espace, temps, lieu, relations…. Il mange, boit, traverse villes et villages comme ses concitoyens…

mais

tout en lui, tout ce qu’il fait, tout ce qu’il dit, en un mot, tout ce qu’il est, est donné à Dieu son Père. Un dans l’humanité, au nom de nous tous, il ouvre la porte afin de nous introduire au près de son Père.

Chacun, par Lui, en Lui, peut à son tour, vivre pareillement et le baptême est la clé de l’ouverture. Si bien que toute ma vie, comme celle de tout baptisé, quoi que je fasse, où que je sois, est prise « en Lui », dans ce mouvement de retour au Père ».


C'est ainsi que je vis le sacerdoce, jour après jour.


Michèle Dehove
auxiliaire du Sacerdoce en communauté à Marseille