Chez le kinésithérapeute, je me suis liée d’amitié avec une petite handicapée. Elle s’appelle Jardenha et c’est une enfant heureuse : elle a 4 ans, marche et parle difficilement, mais sa mère comprend tout ce qu’elle dit. Mieux, elle stimule sa fille: “ allez! Jardenha, tu peux!”. A la fin de mes soins, nous avons décidé de nous revoir à la maison.


Donc, aujourd’hui, Dona Mera est arrivée avec ses 6 enfants, dont Jardenha, la benjamine. Tandis que la maman bavarde avec moi, les enfants jouent avec ce que j’ai sorti des placards. Et Jardenha n’est pas la dernière à s’amuser, encouragée par ses frères et soeurs. Dona Mera surveille son monde du coin de l’oeil. Personne ne fait de bruit, personne ne se dispute, personne ne réclame quoi que ce soit. A un moment, un des enfants me heurte le pied. “ Oh! Valdemir, tu as fait mal à son pied, qu’est ceque tu dis?”. "Excusez-moi", dit aussitôt l’enfant.
Admirant le comportement si éducatif de cette maman, je demande:

-
Oú avez-vous appris tout ça?
-
C’est Jésus. Il m’a donné beaucoup d’enfants, alors, il m’a donné aussi la capacité de les élever.
- Vous avez beaucoup de patience avec Jardenha.
- Jésus sait à qui il donne.

A la fin de l’après midi: “ Vous allez ranger tous les jeux.” Immédiatement, les 6 enfants rassemblent tout. “Et qu’est ce que vous allez dire?” -- Que Dieu vous bénisse!—Et alors, un à un, ils me tendent la main: --Bênção, tia*--. Puis, sans se bousculer, tous montent dans la petite voiture à cheval et les 2 plus grands, chacun sur deux autres chevaux. C’est très beau.

Est ce qu’on peut dire que cette femme vit le sacerdoce des baptisés dans la simplicité, la joie, la générosité? Pour le moins, c’est ainsi que j’aimerais le vivre. Mon sacerdoce de baptisée , je le vois dans la communauté humaine qui est pour moi le visage de Jésus, puisqu’il a dit : ”ce que tu fais à ton frère, c’est à moi que tu le fais.”

Sacerdoce n’est-il pas don, offrande, amour jusqu’au bout? Sacerdoce d’un peuple de prophètes, de prêtres, de rois ( 1 P 2, 5 et 9). Prophètes, parce que nous avons la Parole de l’Evangile à dire au monde au nom de Dieu. Prêtres, parce que, par notre prière, nous relions la terre au ciel. Rois, parce que nous sommes les fils de Dieu, roi du monde.


* "Ta bénédiction tante" : C’est une coutume de demander la bénédiction aux anciens qu’on appelle facilement oncle, tante ou grand’mère.


Michelle Nigay
auxiliaire du Sacerdoce en communauté à Tijuquinha (Brésil) - actuellement en communauté à Aime (France)