Histoire et charisme

Religieuses apostoliques

A l'école de St Ignace
Où nous trouver ?
Devenir Auxiliaire du Sacerdoce
/tr>

Préparation de notre chapitre 2018

 

Qu'est-ce qu'un chapitre (archive 2013)?

Chapitre das Auxiliiaires du Sacerdoce 2013

 

Une préparation qui a commencé le jour du Jeudi Saint 2017 en France et au Brésil, impliquant toutes les soeurs...

Chemin du chapitre des Auxiliaires du Sacerdoce 2018

 

Seules, ensemble, avec nos amis, relire ce que nous avons vécu depuis le dernier chapitre, afin de mesurer le chemin parcouru, en rendre grâce au Seigneur et discerner ce à quoi Il nous appelle pour continuer notre chemin à sa suite.

 

Etape 1 de la préparation au chapitre

 

première étape du chapitre au Brésil Me voici

"Me voici, je suis venu pour faire ta volonté" (Hb 10,9)
Fin de la première étape au Brésil

 

 

Par la foi
(texte composé par les soeurs en assemblée - fin de la première étape en France- inspiré de Hb 11)

Par la foi, animée du désir d’aider les Prêtres en vue de participer à leur mission pour faire connaître l’amour de Dieu, face aux incompréhensions de ses accompagnateurs, Marie Galliod a tenu bon, fidèle à l’intuition mûrissant au fond de son cœur.
Par la foi, elle a quitté sa famille, sa région d’Aime pour venir se former au monastère de la Visitation à Paray-le-Monial.
Saisie par le cœur du Christ, par la foi, plus rien n’arrête Marie à vouloir révéler au monde ce qu’est l’amour du Christ-Prêtre qui s’offre pour toute l’humanité.
Par la foi dans l’appel entendu, Marie Galliod fonde la congrégation des petites Auxiliaires du Clergé. Elle tient bon malgré les difficultés et les avis contraires.
Par la foi, Hélène, Madeleine, Marguerite et d’autres compagnes ont rejoint Marie.
Par la foi, une première communauté s’ouvre rue de la Paix.
Par la foi, sans argent, Marie pose la première pierre à Bethléem pour construire le berceau de la congrégation, dédiant la chapelle au Christ-Prêtre.

Par la foi, le petit groupe naissant s’est organisé pour envoyer des sœurs fonder de nouvelles communautés dans des lieux inconnus, pendant que certaines sœurs, avec le même esprit missionnaire se sont consacrées au service de la maison, à la cuisine, au jardin, à la couture, pour subvenir aux besoins matériels. Alors qu’elles étaient entrées pour être envoyées en plein monde, par la foi, Marie de Nazareth, Marie Vincent, Hélène, Marie Monique et d’autres… ont vécu une vie de service plus caché.

Par la foi, l’Institut a tenu bon, bien qu’éprouvé par la maladie et la mort prématurée de la fondatrice.

Par la foi, nos sœurs, au début de St Germain du Plain, ont accepté de vivre dans la pauvreté ; à Solignac pendant la guerre elles ont cherché du travail, ouvrant ainsi une voie à une manière différente de vivre la mission et la vie d’Auxiliaires du Sacerdoce.

Par leur conduite et par leurs œuvres, elles ont vécu dans la joie, la simplicité, la générosité.

 

La congrégation des Auxiliaires du Sacerdoce en 1936

Les Auxiliaires en 1936

 


Etape 2 de la préparation au chapitre

En repensant aux évènements des cinq dernières années (monde, Eglise, congrégation), à la mission, à la vie communautaire, à ma vie personnelle et familiale :


Qu’est-ce qui m’a fait avancer et me fait avancer ? Quand ai-je parié sur une vie plus forte que la mort et mes limites, ou celles de ma communauté, de l'Église, de l'humanité ?

Qu’est-ce qui me maintient dans la nostalgie du passé ? Qu’est-ce qui me paralyse ? Quand ai-je été maintenue en esclavage par peur de la mort (He 2,15) ?


Qu’est-ce que j’entends aujourd’hui comme promesse, pour moi, pour la congrégation, pour l’Eglise, pour le monde ? Ai-je le désir d’y répondre, de m’investir ? Comment ? De quoi ai-je besoin pour continuer la route ?

 

 

Nous écrire - Liens - Plan du site