retour à la page d'accueil
Histoire
Où nous trouver ?
A la suite du Christ
Au cœur du monde et de l'Eglise
En communauté
Une vie religieuse apostolique
Choisir de vivre
Recevoir et Donner
Esprit et mission
A l'école de St Ignace


Sur les pas de Luther, Bach et Cranach :

voyage oecuménique en Allemagne

du 21 au 27 avril 2014

avec trois théologiens :

  • la sœur Anne-Marie Petitjean, a.s. : enseigne la théologie de l’Église et quelques questions œcuméniques
  • le pasteur luthérien Jacques-Noël Pérès :directeur de l’Institut Supérieur d’Études œcuméniques
  • le père Philippe Charru, sj : organiste et musicologue, donne des cours sur la portée théologique des œuvres de Bach

ATTENTION : inscrivez-vous dès maintenant !

Télécharger le programme et les tarifs

S'inscrire en ligne

 

Le 31 octobre 1517, il y a bientôt 500 ans – un demi-millénaire ! – Luther affichait sur la porte de la chapelle du château de Wittenberg, en Saxe, ses fameuses 95 thèses. Cet acte sera plus tard regardé comme le geste initial de la Réforme protestante.

Faut-il attendre 2017 pour qu’ensemble, catholiques et protestants aillent sur place relire une histoire, douloureuse par ses côtés, enthousiasmante par d’autres ? La raison nous a décidés à avancer notre voyage de quelques années, car, phénomènes économiques aidant, il est évident que plus on approchera de la date anniversaire, plus les hôtels et les structures touristiques verront leurs prix s’envoler. Et puis il y aura aussi de plus en plus de monde sur les lieux intéressants. Mais il est encore une autre raison pour devancer ce voyage : en relisant ensemble l’histoire de la réforme, nous serons prêts à aider d’autres à le faire à leur tour lorsque le jubilé de 2017 sera médiatisé. La parution en langue française, en octobre 2013, du texte cité plus haut, nous y invite dès maintenant !

Le mouvement de Réforme a été dès l’origine théologique. Cependant, il a eu d’importantes répercussions dans le domaine des arts. Aussi, à Luther et Melanchthon, avons-nous décidé de joindre un peintre, Cranach, et un musicien, Bach, dont les œuvres sont tout imprégnées de l’esprit évangélique et le disent tout autant que les textes. Une autre manière de prêcher l’Évangile !

Nous écrire