De l’Afrique au Brésil: 40 ans de vie religieuse dédiée au développement

Dimanche 8 décembre, Marie Laure a fêté 40 ans de vie religieuse, entourée des deux communautés de Valença et Salvador (Brésil).

En 1979, Marie Laure a prononcé ses premiers voeux ( à l’époque, on parlait de promesses!). Elle a d’abord été envoyée en Seine Saint Denis pour exercer sa profession d’assistante sociale et travailler auprès des jeunes lycéens de Villemonble. Puis en 1983, elle part pour le Tchad où elle restera 15 ans. Arrivée en pleine guerre civile, elle sera appelée à « travailler au coude à coude avec des professionnels tchadiens au développement de leur pays ». (Lire le témoignage complet dans le livre Tchad: un appel, une aventure partagée, p.204-207).

De retour en France, elle rentre au CCFD en 1999 , au service animation, faisant le lien entre le CCFD et la vie religieuse.

En 2003, elle est élue supérieure générale de notre congrégation, et son mandat sera renouvelé en 2008.

Elle est ensuite envoyée au Brésil, dans la Bahia. Parmi ses divers engagements, elle collabore avec des femmes de la paroisse à un projet appelé « rede », qui en brésilien signifie « réseau » et « filet ». Ce projet est destiné aux habitants les plus pauvres de la partie rurale de Valence. Il mobilise 75 professionnels de la santé qui s’engagent à soigner gratuitement quelques personnes par mois, mais aussi des avocats, et d’autres prestataires de service.

« Vous n’avez pas seulement à vous rappeler et à raconter une histoire glorieuse, mais vous avez à construire une grande histoire! Regarder vers l’avenir où l’Esprit vous envoie pour faire encore avec vous de grandes choses » (Jean Paul II, Vita Consecrata, 1996, nº110)