Jeudi Saint, fête du Sacerdoce et de l’eucharistie

Cène peinte par David Popiashvili


Auxiliaires du Verbe
Auxiliaires de la Vie
Auxiliaires de Jésus Christ
C’est aujourd’hui notre fête aussi…
Auxiliaires pour conjuguer le Sacerdoce des baptisés et le Sacerdoce ministériel à la lumière de l’Unique Sacerdoce qui, ce jour, se fait serviteur et se remet aux mains des hommes, pour accomplir l’oeuvre du Père.

Bonne fête à tous et à toutes!

Adieu Françoise…

Françoise Thérèse Vernochet, auxiliaire du Sacerdoce

Françoise Thérèse Vernochet nous a quittées ce vendredi 22 mars 2019, dans sa quatre-vingt onzième année, et dans la 64ème année de sa vie religieuse.

Elle a vécu sa mission à Douai, en région parisienne, à Paris, dont 10 ans comme supérieure générale (de 1973 à 1983), à Vichy, au Mayet de Montagne, dans le Nordeste du Brésil (de 1990 à 2000), à Chatou, à Macôt la Plagne, puis à Marseille, avant de rejoindre la Maison « Bethléem » en 2019.

LES  CÉLÉBRATIONS  EUCHARISTIQUES  D’ADIEU auront lieu :

Le lundi 25 mars 2019 à 10h dans la chapelle du Hameau des Accates 63 route des Camoins à Marseille

et le mardi 26 mars 2019 à 14 h 30, dans la chapelle de « Bethléem » à Paray le Monial.


« Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, pour qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée » (Jn17)


Françoise Thérèse Vernochet, auxiliaire du Sacerdoce, à Utinga (Brésil 1996-1998)
Françoise Thérèse au Brésil, à Utinga (Nordeste).

La soupe des mamans

En ce temps de Carême, où nous sommes invités à prier, jeûner et surtout à aimer par des gestes concrets de partage et de solidarité, voici le témoignage de notre sœur Irène, en communauté à Châlon sur Saône.

La soupe des mamans, une initiative d'Irène, auxiliaire du Sacerdoce, en communauté à Chalons

« Le Père Dominique, curé de la paroisse et aumônier de l’équipe locale du Secours Catholique a eu l’initiative de cette soupe. Nous avons cherché ensemble comment nous pourrions mettre en œuvre cette activité. Une cuisine équipée peut être utilisée par le groupe ainsi que la salle à manger. J’ai tout de suite pensé aux femmes d’origine arméniennes, participantes à l’atelier créatif « le fil d’Ariane », que j’anime chaque semaine avec Marie, notre voisine à qui j’ai proposé de venir avec moi.

J’en parle aux femmes et elles sont partantes. Chaque lundi elles se retrouvent pour éplucher, cuisiner les légumes et fruits récupérés à la boutique  alimentaire où deux d’entre elles sont actives. Les cuisinières, des amis et des paroissiens, surtout des personnes seules, se retrouvent à midi pour partager le repas amical. Claude vient de perdre son mari, « je viens, dit-elle, parce que cela me permet de sortir, de ne pas m’enfoncer dans ma souffrance ». Marie-Thérèse a perdu la vue, on va la chercher à son domicile, « comme je ne vois pas, je suis contente de vous entendre et d’être avec vous ».

Ce temps de partage régulier, convivial favorise la rencontre et la mixité sociale et culturelle. Il leur permet de faire connaissance d’autres personnes et de mettre à l’œuvre leurs savoirs. Pour elles c’est un moment de bonheur où elles font des choses ensemble dans une bonne entente.

Après chaque repas quelques unes vont porter un bocal de soupe à des personnes isolées dans le quartier. Dix à douze litres de soupe sont préparés chaque semaine. Pour moi, c’est un grand moment de fraternité, de lâcher prise et l’occasion d’être présente tout simplement à égalité. C’est Sœur Marie, vietnamienne, qui est l’animatrice du groupe. Je suis heureuse de les voir mettre leurs savoirs au service du bonheur des autres. Elles retrouvent leur dignité et j’en rends grâce au Seigneur. « 
Irène Labrosse, Auxiliaire du Sacerdoce

Œcuménisme en acte dans le diocèse de Saint Denis

Le numéro mars-avril 2019 du « Quatre Pages » du diocèse de St Denis, dédié à « L’œcuménisme en actes » est en ligne ! On peut le feuilleter en cliquant sur ce lien.

On peut aussi lire le dossier plus complet, lié à ce numéro, afin d’en apprendre davantage.

Et pourquoi ne pas profiter du carême pour revoir le documentaire « Le pain rompu » où Anne-Marie Petitjean (A.S) dialogue avec Elisabeth Parmentier, théologienne protestante sur le sens de l’eucharistie (documentaire réalisé en 2018 par Véronick Beaulieu).

Anne Marie Petitjean, auxiliaire du Sacerdoce, avec Elisabeth Parmentier